Master Droit des affaires Parcours : Droit économique et du marché, national et international

A+ A- Aa
Partager cette page :
Nature
Formation diplômante
Lieu(x) de formation
Perpignan
Accessible en

Résumé

Le Master Droit des affaires, proposé par la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université dPerpignan Via Domitia, offre un parcours Droit économique et du marché, national et international. Ce master s’adresse tout aussi bien aux étudiants ayant fait le choix d’une orientation à dominante recherche (parcours Recherche), ou d’une orientation à dominante professionnelle (parcours Professionnel).

Le Master Droit des affaires forme et prépare les étudiants aux divers métiers juridiques intéressant le monde de l’entreprise et de ses activités. La compétition que les entreprises se livrent, les contraintes du marché qui s’exercent sur elles, l’internationalisation croissante de leurs échanges, leur responsabilité commerciale et sociétale accrues sont autant de données que ne peuvent ignorer les juristes et qui structurent cette formation.

Le Master Droit des affaires est l’héritier d’une tradition initiée il y a un quart de siècle à l’Université de Perpignan par les Professeurs Yves SERRA et Jean CALAIS-AULOY avec le D.E.A. « Concurrence – Consommation ».

Ce master s’inscrit pleinement dans la thématique du centre de recherches de la Faculté de Droit de l’Université de Perpignan (CDED).

Objectifs

Le Master Droit des affaires forme des juristes spécialistes des contrats d’affaires, du droit de la concurrence et du droit économique. Les étudiant sont donc amenés à développer leurs connaissances et leurs savoir-faire dans des matières essentielles à l’encadrement juridique du monde des affaires.

Le droit des contrats est ainsi étudié sous ses multiples facettes : contrats de vente, d’entreprise, de société, de distribution, de consommation, sûretés, contrats commerciaux, contrats internationaux, etc. Une attention particulière est portée à l’acquisition par les étudiants des différentes techniques de rédaction des actes juridiques. Les branches du droit qui encadrent et régulent l’activité économique constituent le second pilier de la formation : procédures collectives, droit du surendettement, droit de la consommation, droit de la propriété intellectuelle, droit fiscal, arbitrage, etc.

Ce master forme des étudiants habiles à maîtriser les outils indispensables à une entrée réussie dans la vie professionnelle. Ainsi l’accent est mis sur la dimension internationale des entreprises (droit international privé, droit du commerce international, droit de l’Union Européenne). A cet égard, la maîtrise des langues étrangères, à travers des enseignements juridiques dispensés en langue anglais et espagnole, constitue une priorité de la formation. Enfin les étudiants sont sensibilisés à la culture économique et numérique environnant aujourd’hui les entreprises.


Savoir-faire et compétences

Sans négliger les aspects théoriques des différents champs disciplinaires étudiés, le Master Droit des affaires s’attache particulièrement à confronter les étudiants avec leur futur environnement professionnel. Les étudiants sont ainsi formés aux divers types d’activités que le professionnel du droit des affaires rencontre aujourd’hui dans sa pratique quotidienne. Au-delà des exercices universitaires classiques, prédominants en Master 1, les étudiants de Master 2 sont préparés et soumis à des exercices variés visant à une mise en situation, aussi proche de la réalité que possible : rédaction de contrats, d’une lettre d’informations juridiques, de consultations de conclusions, plaidoiries, participation à des conférences et concours de plaidoirie ou d’arbitrage, etc. Les étudiants sont invités à suivre des créateurs d’entreprises inscrits dans l’Incubateur de l’UPVD.

Participe également de cet objectif l’obligation de rédiger un mémoire sur un thème croisant intérêt pratiques et théoriques : il constitue un irremplaçable instrument de formation à la rédaction des documents que le futur professionnel sera amené à établir. La maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères est, sinon un prérequis, à tout le moins un objectif fondamental de la formation.

Conditions d'accès

 Critères d'admission en M1


Peuvent intégrer la première année du master « Droit des affaires » :

  • Les candidats titulaires d’une licence en droit,
  • Les candidats titulaires de la licence d’administration économique et sociale,
  • Les candidats titulaires d’un diplôme national ou international de niveau jugé équivalent par la Commission pédagogique du Master 1 Droit des affaires.

Critères d'admission en Master 2


Capacité d'accueil globale : 25

Mentions de licences conseillées

1. Droit

2. Administration économique et sociale

Critères d'examen des dossiers
1. Dossier rendu complet et dans les délais impartis ;
2. Relevé des notes des quatre dernières années de formation ;
3. Lettre de motivation manuscrite ;
4. Cohérence du parcours Licence – Master et parcours de M2 visé(s) ;
5. Critères libres pour ce master :
    • expérience professionnelle (dont stages) ;
    • cohérence du projet professionnel ;
    • curriculum vitae ;
    • entretien ;
    • préparation à des examens professionnels ;
    • maîtrise d’au moins une langue étrangère (anglais souhaité) ;
    • séjours à l’étranger appréciés.

Organisation générale des études

Connaitre les crédits ECTS pour ce master
ECTS
Master 1
Master 2




Semestre 1

UE1 - Droits fondamentaux
  • Droit des sûretés
  • Droit du crédit
UE2 - Droit international et procédure
  • Droit international privé
  • Procédure civile
UE3 - Enseignements spécifiques de droit des affaires
  • 2 matières au choix :
    • Droit pénal des affaires
    • Histoire du droit des affaires
    • Droit public des affaires
UE4 - Langue
  • Anglais juridique ou Espagnol juridique
Semestre 2

UE1 - Droits fondamentaux
  • Contrats spéciaux
  • Procédures collectives
UE2 - Droits du marché
  • Droit de la consommation et du surendettement
  • Droit de la concurrence
UE3 - Enseignements spécifique de droit des affaires et d’économie
  • 2 matières au choix :
    • Droit du commerce international et règlement des litiges internationaux
    • Droit fiscal des affaires
    • Droit matériel de l’UE
    • Libéralisme et interventionnisme économiques
UE4 - Langue
  • Anglais juridique ou Espagnol juridique

Poursuites d'études

La recherche en droit des affaires, en droit économique et du marché, permet d’envisager une carrière d’enseignant-chercheur en préparant une thèse au sein du Centre de droit de la concurrence Yves Serra (Équipe d’accueil de doctorants n° 4216 du CDED, reconnue par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche).

Débouchés professionnels

Le Master « Droit des affaires » est au cœur de la vie des entreprises, quel que soit le secteur envisagé (production, construction, importation, distribution, services bancaires, assurances, tourisme, santé, énergies, communications).?Les métiers de juriste d’entreprise, les fonctions d’encadrement et de direction générale constituent les débouchés naturels de la formation. Pour ceux qui poursuivent le dessein de devenir avocat, la formation peut s’inscrire dans le projet d’une spécialisation reconnue par la profession, notamment « Droit commercial, des affaires et de la concurrence », « Droit du crédit et de la consommation », « Droit des sociétés ». Cette spécialisation dans le métier d’avocat est un atout qui facilite l’exercice d’une activité juridique d’avocat-conseil, sans renoncer aux missions d’ordre judiciaire. D’autres métiers réglementés peuvent aussi être envisagés : administrateur judiciaire, notaire, huissier de justice ou encore expert-comptable.

Le Master droit des affaires est aussi une formation adaptée à la préparation de nombreux concours de la fonction publique. Des concours généraux, tels que celui d’entrée à l’école nationale de la magistrature, des concours spécialisés pour ceux qui souhaitent inscrire leur futur métier dans la continuité de leur formation initiale, par exemple au sein des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE, anc. DGCCRF).

Responsable(s)

Contact administratif

Administration :
Secrétariat :
Rachel DIMON
Campus Mailly
Tél. : 04 68 66 17 25

Scolarité pédagogique :
Anne BARTEMENT
Bâtiment F3, rez-de-chaussée
04 68 08 68 03

Formation continue et Apprentissage SFC :
04 30 19 81 41
sfc@univ-perp.fr

Service des études, de la vie étudiante, de l’orientation et de l’appui au handicap (SEVEOH/ BAIO) :
04 68 66 20 42
baio@univ-perp.fr
Partager cette page :

Mise à jour le 27 août 2018